La bientraitance au cœur de la relation aidant-aidé

4

Crystèle B. est infirmière coordinatrice au sein du centre Adhap Services de Lorient (56). Elle a suivi la formation « Bientraitance » proposée par l’Institut Adhap. Elle nous explique en quoi cette démarche active est essentielle dans le métier d’aide à domicile.

Une formation pour améliorer l’accompagnement à domicile

« Dans notre métier, la notion de bientraitance est essentielle car nous sommes au contact de personnes fragilisées donc vulnérables. Le respect de la personne et de sa dignité, la prise en compte de ses habitudes et de son rythme de vie, l’écoute attentive de ses besoins sont autant de sujets sur lesquels les intervenants à domicile sont formés dès leur recrutement. Toutefois, la mise en place d’une formation spécifique sur le thème de la bientraitance et l’accompagnement par un référent dans le centre représentent un atout majeur pour l’exercice de ce métier.

L’ensemble de l’équipe a ainsi suivi cette formation. Elle a permis à chacun de prendre conscience que tout le monde peut, un jour, être maltraitant sans le vouloir. Chaque intervenant a appris à détecter les facteurs de risque de maltraitance, dont le stress notamment, et à s’inscrire dans une démarche de bientraitance. C’est une formation intéressante pour leur pratique quotidienne mais aussi pour améliorer la qualité des services apportés aux bénéficiaires. »

La bientraitance pour favoriser le bien-être

La bientraitance est une notion essentielle dans l’aide à domicile. Plus qu’une démarche de prévention de la maltraitance, l’Institut Adhap permet au personnel des centres de s’inscrire dans un processus de bientraitance avec pour objectif de favoriser le bien-être et l’épanouissement de la personne aidée comme de l’aidant.