Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme :
Adhap Services s’engage auprès des enfants.

L’enfant atteint d’autisme a des besoins spécifiques. Ses difficultés à communiquer demandent de la compréhension et une écoute attentive. 3 assistantes nous expliquent leur motivation et leur quotidien. Avec beaucoup de patience, de cœur et une solide expérience, elles savent créer une relation sereine avec l’enfant. Chacune à leur manière, elles parviennent à entrer dans son “ monde ”.

autiste2-300x212 Journée mondiale de la sensibilisation à l'autisme

« Depuis près de 2 mois, nous prenons en charge un jeune adolescent atteint du syndrome “ X–fragile ” – la première cause de retard mental héréditaire. La maman s’est tournée vers Adhap Services, après avoir été déçue de la prise en charge de son fils dans une structure similaire. L’infirmière coordinatrice du centre a une longue expérience de la maladie, de ses spécificités, de l’attente d’une mère. Elle a pu apporter son expérience aux deux assistantes, rappelant notamment l’importance pour cet enfant d’être toujours en contact avec les mêmes personnes. Les assistantes font un travail remarquable. Dès qu’il rentre de l’école, l’assistante l’accompagne à la douche, lui prépare son repas et l’aide à manger. Pendant qu’il est occupé, très souvent à regarder des DVD, la maman nous a demandé de faire du repassage. Trois prestations en une ! Mais la priorité reste toujours l’enfant et la bonne relation avec les assistantes. Elles réussissent vraiment à communiquer avec lui. La maman est enchantée par leur présence. Une satisfaction amplement partagée.» Dominique L., Directrice Adhap Services

autiste2-300x212 Journée mondiale de la sensibilisation à l'autisme

Initialement auxiliaire de vie scolaire, Élodie s’est occupée pendant de nombreuses années de l’insertion  d’enfants handicapés en école. Elle-même maman d’un enfant autiste, bénévole dans une association, elle est assistante au sein d’un centre Adhap Services. « Pour moi, c’est une orientation naturelle. Le sujet de l’autisme me tient à cœur et j’aime m’occuper des personnes atteintes de cet handicap. J’ai suivi beaucoup de formations. J’ai notamment appris à  communiquer avec eux, par des images et avec les mains. Rien n’est simple parce qu’il existe plusieurs formes  d’autisme. Par exemple, certains ont des difficultés de compréhension, d’autres ne parviennent pas à échanger. L’enjeu est pourtant toujours le même : les amener à s’ouvrir aux autres et parvenir aussi à changer le regard de la société sur le handicap. »

autiste2-300x212 Journée mondiale de la sensibilisation à l'autisme

Madame D. est la maman d’un adolescent handicapé à 80%, avec une part d’autisme. Elle a fait appel à Adhap Services parce que les associations de la région ne lui proposaient aucune souplesse dans les horaires. « Quand j’ai téléphoné à la directrice du centre, elle s’est immédiatement déplacée. Nous avons convenu des modalités de la prise en charge. Elle a fait preuve d’une réactivité exemplaire ! Par sa forte présence et sa surveillance attentive (1 heure tous les vendredis), l’assistante a réussi à capter l’attention de mon fils Eddy », confie la maman.
Depuis un an, c’est Cindy, assistante au centre Adhap Services, qui prend en charge Eddy. Elle a su s’adapter à ses comportements. « Le plus important, en plus de prendre le handicap dans son ensemble, c’est surtout d’être attentif au “ monde ” de l’enfant. Je partage avec lui ce qu’il aime : les jeux de construction, le jardinage, la lecture. Et c’est vrai que notre relation fonctionne très bien ! Je ne sais pas si c’est une vocation. Je peux juste dire que ma grand-mère et ma mère travaillaient aussi avec des enfants fragilisés. Pour moi, être avec des personnes handicapées est naturel ! Je vis mon métier avec passion ! »