La visite d’évaluation à domicile

La visite d’évaluation à domicile

« C’est une rencontre essentielle »

Nicaise C. est l’infirmière du centre Adhap Services de Lyon où elle encadre et forme les équipes d’intervenants. Elle est également le premier contact des bénéficiaires du centre : c’est elle qui se rend à leur domicile pour réaliser la visite d’évaluation, systématique et gratuite avant toute prise en charge. Elle nous raconte comment se déroule cette rencontre qui marque le début d’une relation basée sur la confiance.

En quoi consiste cette visite d’évaluation ?

« Cette visite, qui dure 1h-1h30, a plusieurs objectifs : le premier est d’évaluer les besoins de la personne pour ensuite pouvoir lui proposer une aide adaptée. Ces échanges me permettent d’avoir une vision globale de la personne dans son environnement : ses problématiques, ses habitudes, ses attentes… Le deuxième est de connaître la prise en charge actuelle faite par les professionnels qui interviennent à domicile (kiné, infirmier…) pour assurer la coordination entre tous les intervenants. Enfin, cette visite me permet d’expliquer le fonctionnement général de notre service d’aide à domicile, la différence entre le mode prestataire qui est le nôtre, et les modes mandataire ou gré à gré… A la fin de la visite, je remets un devis correspondant aux prestations que nous pouvons proposer. Nous voyons également à cette occasion les démarches initiées en termes d’aides et celles à entreprendre (Conseil Général, Carsat…). Ainsi, quand je pars, la personne dispose de toutes les informations pour faire son choix. »

Pourquoi cette visite se fait-elle à domicile ?

« C’est important de connaître l’environnement de la personne. En plus des échanges sur les besoins en matière d’aide à domicile, je fais une visite du logement pour apporter des conseils techniques quant à la sécurisation des différentes pièces. Cela permet de prévenir les risques d’accidents domestiques. Bien sûr, si la personne est dans un établissement hospitalier ou chez un proche, je peux me rendre sur place pour préparer la prise en charge : c’est en fonction de chacun. »

A l’issue de votre visite, comment s’opère la prise en charge ?

« Habituellement, je rappelle la personne (dans d’autres cas, c’est elle qui me contacte) pour que nous prévoyions un rendez-vous afin de signer le contrat. De mon côté, je m’organise au niveau du planning, selon les horaires convenus avec elle, et du choix de l’intervenant. De ce fait, si la demande de prise en charge est urgente, les prestations pourront démarrer sous 24 à 48h : on sait être réactif ! »

Une présence rassurante

Avant de programmer une visite d’évaluation, Nicaise a pour principe de demander à ce que l’aidant familial soit présent : c’est rassurant pour la personne aidée qui peut s’appuyer sur son proche avant de prendre une décision mais aussi pour son entourage. Cela instaure une relation de confiance.