Ecoutez

Le moteur de l’affection – Saison 1 – Episode 3


Marie-Lou, 84 ans, est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Cette maladie neurodégénérative est à l’origine d’un déclin progressif des capacités cognitives puis de l’autonomie des personnes atteintes. Tous les jours, son mari Henri et son auxiliaire de vie Eugénie, envoyé par Adhap Services, la stimulent et l’entourent d’affection pour déjouer les pièges de la maladie. Pour soulager le couple, Eugénie prend en charge les tâches courantes du foyer. Plus important encore, l’auxiliaire de vie encourage et aide patiemment Marie-Lou à retrouver des gestes importants à travers la stimulation. Quand elle balaye ou quand elle fait de la cuisine par exemple, Marie-Lou l’accompagne et retrouve progressivement les gestes qui sont nécessaires pour le faire. D’ailleurs, pour Henri, l’époux de Marie-Lou, la stimulation est capitale. Elle constitue le moteur de l’affection, un sentiment indispensable pour aider Marie-Lou dans sa maladie.

Depuis la création du réseau en 1997, les intervenants Adhap Services se déplacent à domicile pour aider les personnes atteintes de maladies neurodégénératives. Attaquant directement et de façon irréversible les neurones du cerveau, la maladie d’Alzheimer touche principalement les personnes âgées. Invalidante, elle créée non seulement des troubles de la mémoire, du comportement, de la reconnaissance, des fonctions cognitives et du langage. Dans les centres Adhap services, nous mettons un point d’honneur à former nos intervenants sur ces maladies neurodégénératives. La formation permet de les initier aussi bien aux gestes techniques indispensables qu’aux attitudes à adopter auprès des bénéficiaires et de leurs proches. Tout au long de la prise en charge, nos auxiliaires de vie interagissent régulièrement avec les professionnels de santé. Ceci dans le but d’adapter les prestations aux besoins de chacun. La pathologie et l’état d’avancement de la maladie sont également pris en compte.

Les auxiliaires de vie envoyés par Adhap Services facilitent le quotidien des personnes dépendantes et de leurs familles. Ils viennent au domicile à des horaires et à des fréquences préalablement fixées. Selon les modalités du contrat, nos auxiliaires de vie peuvent faire les courses et effectuer les travaux ménagers comme le ménage et le rangement. Ils tiennent compagnie à la personne fragilisée, proposent des activités stimulantes et proposent une écoute à la fois professionnelle et attentive aux aidants familiaux. Ce faisant, ils les aident à se libérer un peu du stress quotidien, et leur permettent de profiter de moments de répit, indispensables face à ce type de maladie.