PROJET DE VIE : UNE EXPÉRIENCE INOUBLIABLE !

mickey-mouse-1988522__340 Projet de vie : une expérience inoubliable !

Quand on regarde la définition d’auxiliaire, on peut lire « aide », « allié », « complémentaire »… et c’est bien le sens de ce beau métier. Il donne sa pleine dimension dans tous les projets de vie qu’Adhap Services met en place avec ses bénéficiaires chaque fois que cela s’avère possible.

A l’occasion de la Journée Nationale des Aidants le 6 octobre prochain, nous mettons en lumière un des projets de vie réalisés cette année par le centre Adhap Services de Rouen. Ces projets de vie donnent une autre dimensions au travail de l’aidant professionnel et au lien qui l’unit avec la personne qu’il accompagne au quotidien. Découvrez l’expérience inoubliable qu’ont vécu  Véronique, auxiliaire de vie, et Julien, atteint d’une maladie neurodégénérative.

mickey-mouse-1988522__340 Projet de vie : une expérience inoubliable !

Véronique, assistante de vie du centre Adhap Services de Rouen

Auxiliaire depuis 11 ans au centre de Rouen, Véronique a pu contribuer à la réalisation du rêve d’un de ses bénéficiaires. Ensemble, ils sont partis deux jours à Disneyland. Véronique nous raconte cette belle expérience.

« Julien a 33 ans. Une maladie dégénérative limite son autonomie depuis plusieurs années. Il se déplace en fauteuil électrique. Un jour, il nous a dit « Mon rêve, c’est d’aller à Disneyland ». Au départ, le projet paraissait fou, voire impossible. Mais en réunissant l’équipe et tous ceux qui pouvaient contribuer à la réalisation de ce projet, Julien a pu avoir l’immense joie de réaliser son rêve.

Les projets de vie sont des moteurs pour tous

Julien était allé à Disney quand il était plus mobile. Il tenait absolument à y retourner. Les personnes fragilisées sentent qu’il faut faire les choses pendant qu’elles le peuvent encore. Du coup, ça prend une dimension toute particulière.

Ce projet l’a animé, l’a porté. On en a pas mal parlé ensemble, ça crée des liens, de la complicité. Il s’est occupé de réserver le train, l’hôtel… Il était aux anges avant, pendant et après. C’est beau à voir et c’est valorisant de se dire que l’on a pu permettre aussi cela.

J’ai beaucoup appris

Ce type d’accompagnement est très enrichissant. Vivre pendant deux jours avec une personne fragilisée permet de mieux comprendre le handicap. J’ai aimé aussi faire des choses différentes, sortir du quotidien. Ca change de l’ordinaire même si c’était fatiguant. Normalement j’intervenais 4h auprès de Julien, là j’ai fait une journée de 9h sans interruption (aide à la toilette, aide au repas, accompagnement dans toutes les activités…). Mais je suis prête à recommencer. C’est enrichissant et tellement touchant de voir le bonheur de la personne que l’on accompagne. Et je ne suis pas la seule à ressentir cela. Une autre de mes collègues a accompagné ce même bénéficiaire passionné de tennis, quelques mois après Disney, à Lille pour suivre la 1/2 finale puis la finale de la Coupe Davis. »

L’Institut de recherche et de formation Adhap a fait appel à la Fondation Novartis et à de nombreux experts afin d’élaborer un recueil intitulé « Faire face à la dépendance d’un proche ». Au fil des pages, ces experts apportent leur regard, leurs compétences et de précieux conseils en abordant des sujets parfois délicats comme la culpabilité, la difficulté d’accepter de se faire aider… Les aidants eux aussi témoignent pour partager leur expérience en toute simplicité. Leurs paroles souvent très éclairantes, sont pleines de bon sens et d’enseignements.

Gratuit, ce recueil de 24 pages est disponible auprès de votre centre Adhap Services. Vous pouvez aussi consulter la version en ligne en cliquant ici.